Célébrer l'amour grâce aux constellations



En février, c'est le mois de la Saint Valentin, la fête des amoureux... une opportunité d'observer nos 'langages de l'amour'. Cet événement est souvent associé à acheter des cadeaux ou partager un moment privilégié pour la relation, dire des paroles valorisantes ou encore se mettre au service de l'autre pour lui offrir ce dont il ou elle a besoin. Notre comportement dans ce type de situation reflète notre manière d'exprimer et de valoriser le sentiment amoureux... Souvent, nous cherchons à offrir ce que nous souhaitons recevoir.


Les attentes du sentiment amoureux

Et pourtant, ces langages de l'amour sont différents d'une personne à l'autre... D'abord parce que les attentes de l'un ne sont pas celles de l'autre. Et nous plaçons des attentes dans ces langages amoureux. Elles viennent chercher à réparer un manque. Il correspond souvent à l'enfant blessé, ou à des schémas de pensée ou des conditionnements de notre personnalité, que l'autre peut écouter, comprendre, accueillir.


Dans la relation il y alors souvent besoin d'un espace de communication, pour clarifier les langages de chacun, apprendre à communiquer avec ces attentes, à les accueillir et les transformer. Les constellations offrent à cet endroit une opportunité extraordinaire de "se mettre à la place de l'autre", pour comprendre son monde, son point de vue et faire un pas vers la réconciliation. C'est un moment pour voir les différences entre mon monde et celui de l'autre, et de valider l'engagement à faire un pas vers l'unité.


Les illusions de l'amour

D'autre part, la notion d'attente en amour est un biais de départ, utile pour aider à fonctionner avec l'autre, à réduire l'écart. C'est déjà beaucoup, mais ce n'est pas suffisant.

Au fond, ce que la vie nous propose, c'est d'aimer. Et c'est la chose la plus importante de notre vie. Car aimer nous amène à ouvrir notre coeur, à libérer notre créativité, notre plein potentiel. L'amour n'est pas l'attachement, il n'est pas la compensation d'un père ou d'une mère absent, d'un enfant qui vient assumer des projections personnelles. Il est libéré de l'attente.


Il émerge de l'amour de soi, d'un endroit intérieur plein, où le manque a déjà été comblé par un travail personnel de conscience et de résilience. Alors, émerge le temps d'offrir, sans recherche de compensation, avec une sensation de douceur dans cet espace, quelque chose de sincère, une forme de gratitude de s'être fait ce cadeau d'expandre cet amour intérieur, d'avoir ouvert son coeur.


Et comment s'aimer alors ?

Et le premier pas, dans cette étape sur le chemin, c'est de s'offrir soi même cet espace d'écoute, de compréhension, d'accueil, de le prendre avec soi comme pour réconcilier les parts incomplètes de nous mêmes.

Une des clés pour nous reconnecter à l'amour de nous mêmes, c'est la réconciliation, la libération des fardeaux qui viennent encombrer la mémoire épigénétique de nos cellules, de notre système familial et ancestral. Ce travail offre un lien sécure, il nous relie à la force de notre lignée, de nos ancêtres, et il libère des endroits où l'amour a pu être absent.


Et lorsque nous commençons à nous aimer, alors nous pouvons aimer les autres, l'autre, notre enfant, notre mère, notre conjoint. Prêts à offrir et à recevoir cette qualité essentielle qu'est l'amour, nous sommes alors au meilleur niveau de nous même, celui qui inclut tout.


Rendez-vous pour célébrer l'amour avec les constellations

- Conférence zoom le mardi 22 février à 19h : inscriptions

- atelier de constellations avec l'Amour : samedi 26 février à Cornebarrieu





0 commentaire

Posts récents

Voir tout