Comment surfer sur la rentrée ?

Dernière mise à jour : 23 août 2021


Septembre : de réunions scolaires en gestion des fournitures, signer les mots de cahier, rencontrer les profs, poser un créneau pour une activité artistique, un loisir, prendre des bonnes résolutions, au travail célébrer les retrouvailles entre collègues, recevoir les orientations budgétaires du dernier quadrimestre, écouter le vécu de chacun sur cette période d'été si particulière, accueillir le chômage partiel. En écrivant ou en lisant ce cumul de "faire" je pourrais déjà me sentir impuissante ou découragée. Et pourtant, des solutions existent pour aborder la rentrée sereinement. Et comment surfer en équilibre sur tout ça ?


revenir à l'essentiel Quand j'écoute à l'intérieur, parfois, je trouve de l'agitation, de la peur, de la colère... autant d'émotions qui m'offrent un message à traduire. Une valeur à protéger, une part de Soi à affirmer. Si je ne les écoute pas, elles se répètent, jusqu'à s'inscrire dans mon corps par des signaux physiques, des maladies, des tensions, des schémas de pensée. Car mon corps, ce véhicule, est riche de voyants qui m'appellent à la révision, à l'attention. Et si je n'y prends pas gare, c'est la panne, pas d'huile dans le moteur et ma colère chauffe, plus de liquide de frein et ma peur m'arrête, me fige...


Apprendre à écouter les signaux

A l'école, j'ai appris à compter, à lire, à décoder, à lire une carte... Et rien sur l'écoute intérieure, ni en moi même, ni pour comprendre le monde de l'autre quand je suis en relation, avec mon amoureux, mon collègue, mes patrons ou mes amis. Et ces signaux, je peux découvrir les clés pour savoir les écouter, les accueillir, les comprendre, et les transformer. J'ai seulement besoin d'apprendre, avec la chance d'une expérience de Vie déjà riche qui est venue marquer par des événements parfois douloureux les espaces que je n'avais pas su décrypter.


De l'enfant Amour à l'Adulte conscient

Depuis toute petite, je croyais que pour recevoir de l'amour, j'avais besoin de faire, de paraître, voire d'être ce que l'on attendait de moi : être gentille, serviable, efficace, brillante, belle... Et c'est ainsi que j'ai appris à aimer. Un amour lui même empreint de conditionnements. Pour autant, quitter un amour conditionnel qui cherche la reconnaissance est possible, simplement. Quand j'apprends à les regarder, à les questionner, je peux trouver l'amour en moi, sincère, inconditionnel, à partager. L'accompagnement systémique offre des clés utilisables au quotidien pour passer du conditionnel à la liberté de l'amour, du stress à la sérénité et la joie.


Je suis l'amour

Car je suis, au plus profond de moi, au delà des souffrances, du destin, de mon chemin de Vie, un être d'amour, enclin à offrir. Et plus j'offre de l'amour, plus il grandit. Alors je commence par m'aimer, m'offrir ces temps dont je peux avoir envie (un thé, un jeu avec une de mes filles, une méditation, un moment d'intimité en couple...) et petit à petit, ces envies prises sur rendez-vous avec moi même s'inscrivent dans mes cellules et trouvent leur juste place... puis elles transforment tout ce qui était vécu comme "il faut", je "dois".

Et vous, vous prenez rendez-vous avec vous même en dehors des vacances ? Très belle rentée, dans l'Amour de Soi


0 commentaire

Posts récents

Voir tout