Les 3 niveaux de conscience

La conscience est à la mode, beaucoup en parlent, un grand nombre s'intéresse et explore le développement personnel, dans cette ère qui aborde à la fois le besoin de réalisation individuel et la recherche d'équilibre. Pour ma part, dans cette approche, le travail sur les niveaux de conscience m'a beaucoup éclairé, et j'avais envie de vous partager ce que j'en ai compris. Nous n'avons pas seulement une conscience individuelle... Dans la connaissance de nous même et l'atteinte d'un équilibre intérieur, deux autres niveaux de conscience interviennent : systémique et spirituel. Les connaître permet de les inclure, et de transformer les difficultés éventuelles associées à ces niveaux de l'Etre. Pour ma part, j'y ai trouvé des outils précieux pour me libérer d'un manque de maturité émotionnelle :-)



Conscience individuelle

Nous voulons appartenir ou être liés à notre famille ou aux gens que nous rencontrons. En même temps, nous voulons nous sentir libre, nous développer de façon autonome. Ces deux dynamiques sont fondamentales, et en même temps opposées. Nous voulons nous réaliser, être justes avec nous même... mais nous sentons parfois coupables lorsque nous sommes injustes envers d'autres. Nous avons alors une conscience personnelle. Nous faisons tout pour créer des liens afin d'être aimé, accepté, recevoir l'attention des autres. C'est comme si nous disions : "Je veux l'amour, le soin, la liberté pour moi même dans cette dimension de conscience. Je veux la justice et l'équilibre entre donner et recevoir.... majoritairement dans Recevoir ;-)" Ce niveau de conscience pousse à réaliser ses instincts, ses envies, ses qualités personnelles, sous réserve qu'il intègre des niveaux plus grands... Il est précieux pour l'affirmation de nous même et des éléments positifs de notre personnalité. Il limite toutefois la capacité à avoir de la considération extérieure pour les autres, et à rester à sa juste place avec humilité.


L'influence de la conscience collective

Notre famille, notre peuple, notre nation, nous influence beaucoup. Chacun subit, qu'il le veuille ou non, l'influence de la conscience collective de son peuple, de son système familial ou ancestral. Chacun subit aussi l'influence de la conscience collective de la profession dans laquelle il est engagé, ou de la religion à laquelle il appartient (et s'il ne croit en aucune religion, il subit l'influence de la conscience collective des athées). Un travail personnel permet de prendre conscience de ces influences, voire, au lieu de les subir, de s'en nourrir ! Sinon, nous l'ignorons et vivons dans l'illusion d'agir librement, alors même que nous agissons comme un soldat qui a tué, un grand père qui a travaillé très dur, a été malade. Grâce aux constellations, nous pouvons nous libérer petit à petit des influences négatives, tout en profitant pleinement des influences positives qui nous viennent de nos ancêtres, ou des caractéristiques positives de notre nation, notre race, notre peuple...


Ensuite, la conscience collective de l'humanité, que C. G. Jung appelait l'inconscient collectif nous influence continuellement. En psychanalyse, nous entrons en contact avec certaines parties de cet inconscient collectif. De manière plus large encore, la conscience des esprits des êtres humains rassemble depuis la nuit des temps, la mémoire de ces esprits. Il existe ainsi un monde spirituel, un inconscient collectif qui contient la mémoire de toutes nos incarnations et peut nous influencer. Idris Lahore évoque également "l'Origine", dont tout vient, et où tout retourne. Les personnes religieuses l'appellent Dieu, d'autres l'appellent le divin, l'absolu, ou encore le Tao. Nous sommes parfois influencés par cela également.


La conscience spirituelle

C'est celle qui permet de faire émerger nos qualités reliées à bien plus grand que nous. Parce qu'en nous, il y a une part infinie, reliée à bien plus grand que notre individu, bien plus grand que notre famille ou ceux et celles qui nous entoure, bien plus grand encore que l'humanité. Depuis cet espace, nous pouvons faire preuve de considération extérieure et agir ou penser avec une conscience plus large : avec amour et compassion, car l'autre devient plus important que nous même. Nous avons alors une pensée claire, qui dit la vérité et agit de manière juste. Nous laissons émerger de notre cœur une joie sereine. Ces qualités sont accessibles à chacun d'entre nous, elles ont seulement besoin que nous leur offrions une plus grande place dans notre vie. Cette conscience nous place à un endroit où nous sommes libres, c'est à dire que les événements extérieurs nous traversent, sans que nous nous identifiions à eux, sans être affectés. Et nous contribuons alors avec humanité en exprimant ces qualités, en transformant les parts d'ego, de conscience individuelle ou systémique blessées qui voilent les qualités essentielles.


Comment faire ?

Le travail systémique et l'enseignement d'Idris Lahore, via la Libre Université du Samadeva, propose de nombreuses clés sur le chemin. Un accompagnement systémique est également un grand pas pour faire connaissance avec ces parts lumineuses de nous-mêmes et commencer à transformer leurs empêchements à une réalisation pleine et entière, pour la Vie ! Pour les découvrir, consultez l'agenda.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout