top of page

Femme(s)


Dans un corps de femme, il y a un coeur de femme, une âme de femme, un sexe de femme. Et comment trouver l'équilibre, l'harmonie, l'accueil de toutes ces parts ?

Parts de femme

Femme, c'est un mot qui couvre tant de réalités et de projections sociétales et culturelles. Mère, professionnelle, amante, amoureuse, aimante, maitresse, éducatrice, compagne, séductrice, savante, sage, coquine, extravagante, plurielle, sensuelle, discrète, douce, tendre, affirmée, autoritaire, sulfureuse, réservée, soumise, rebelle, patronne, collaboratrice... Nous avons toutes ces parts en chacune de nous. Elles s'expriment dans certaines situations, avec plus ou moins de clarté, de ressenti, de justesse, d'aisance...



L'énergie sexuelle : part fondamentale

Les femmes comme les hommes, dans leur masculin et féminin intérieur, possèdent toutes les facettes qui conduisent à l'unité. En tant que femme, notre énergie sexuelle, dense, porteuse de vie, a parfois été réservée à la reproduction, ou blessée par de la maltraitance dans la relation sexuelle, ou comprimée par un environnement porteur de blessures d'inceste, de viol ou dans une culture religieuse dogmatique. Elle a aussi parfois trouvé son chemin vers le désir, le plaisir et la créativité, tant dans la dimension intime que pour l'offrir au monde à travers les arts, un métier, une oeuvre. Elle a, au delà de la reproduction, parfois contacté l'amour, peut être parfois grâce au fait de devenir mère et de sentir combien une part de sa propre chair ouvre le don de soi. Nous sommes des femmes parce que nous portons un sexe de femme, mais aussi souvent parce que notre culture, nos conditionnements, notre identité sociale, notre code génétique, contient des étiquettes sur lesquelles le besoin de conscience et de clarté est fort.


se réconcilier avec le Féminin et le masculin

Ces étiquettes peuvent être accueillies, transformées. Quelque soit notre parcours, en tant que femme, nous possédons tout cela, et bien encore. Et le chemin vers l'équilibre passe inconditionnellement par la réconciliation et l'unité avec notre propre mère, et la lignée de femmes qui nous a donné la vie. L'équilibre repose également sur un contact avec des hommes "bons", qu'il soit dans notre vie d'aujourd'hui ou dans nos mémoires, à reconnecter par la force des ancêtres. Il passe aussi irrémédiablement par le fait d'accepter sa part sexuelle, désirante, animale, et la reconnaître, même si elle est parfois cachée sous les fameux conditionnements ou héritages du passé. Ce chemin ouvre les portes vers l'amour, vers offrir au lieu de chercher sans cesse à recevoir. L'amour se révèle alors en nous même, dans notre souffle, et notre capacité à le faire grandir, à l'ouvrir au monde, naît comme une évidence, comme un enfant qui grandit, librement, au service de la Vie.


juste dans le corps

La guérison trouve sa voie à travers une reconnexion au coeur et au sexe. Intégrer son corps, s'y connecter par la danse, le mouvement, la méditation, le ressenti sincère en lien avec la conscience pour poser des actes justes. Les constellations facilitent ce travail car elles amènent un ressenti complètement déconnecté du mental... et amènent une juste place, dans sa tête, son coeur et son sexe, afin d'offrir au monde une femme complète. Le slow sex, associé aux constellations, ouvre une guérison dans sa sexualité, bien au delà de l'intimité... jusque dans l'énergie sexuelle, avec une méthode et une conscience pour nourrir son énergie sexuelle... qui s'exprime dans chaque moment de notre vie, notre manière de nous exprimer, de nous tenir, de regarder, d'entrer en contact avec la Vie. Nous pouvons alors trouver une totale acceptation de qui nous sommes, jusque dans la part la plus intime, et la capacité à consentir dans la relation à l'autre depuis un espace intérieur plein, qui sait ce qui est juste pour lui, et capable d'offrir sa vérité, avec le coeur.


pour découvrir ces clés : stage femme du 3 au 5 mars à prix conscient, à Montbrun Bocage.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page