top of page

Habitat participatif : comment cultiver l'art de Vivre ensemble ?

Dernière mise à jour : 20 sept. 2022



L'habitat participatif est à la mode. Car le collectif devient, pour beaucoup, une évidence, pour des raisons relationnelles, financières, organisationnelles. La colocation existe chez nombre d'étudiants. Des projets participatifs se créent, se réfléchissent chez les adultes, plus ou moins jeunes, seuls ou en famille. On compte près de 1000 projets d'habitats participatif en France dont 315 aboutis.


L'engagement individuel fluctuant

L'habitat participatif, c'est le choix des valeurs, du mode de financement, du collectif et de son organisation. Le collectif est à la fois source d'enthousiasme et de tensions. Dans tous les collectifs rencontrés, qu'ils soient au stade du projet ou déjà à vivre ensemble, on observe des difficultés sur la différence d'engagement. Comment accepter que certains mettent du temps, de l'énergie, parfois toutes leurs économies là où d'autres se laissent porter par le courant ? Que faire des "passagers clandestins" ? Quel est le bon équilibre à trouver pour que chaque membre se sente respecté dans son rythme et ses besoins? Et si la clé de tout cela se jouait à l'intérieur et non à l'extérieur de nous ? Le collectif est une véritable déconstruction de nos modes de fonctionnement, de nos manières de penser. Et dans le collectif il arrive que nous nous heurtions aux autres, à d'autres habitudes et manières de penser.


La balance intérieur pour coopérer

Le travail intérieur est un pré requis indispensable car c'est de là que vient ce qui se manifeste à l'extérieur : changer de sphère, tendre vers une redistribution du pouvoir, apprendre à écouter le corps pour lui laisser une place, lâcher prise de l'avoir et des croyances limitantes associées dans l'argent, la sécurité, redimensionner la sphère familiale et affective pour y être plus présent.e, en temps et en conscience. L'intention a besoin de s'incarner dans la matière. Etre d'accord intérieurement avec ce que nous manifestons dans la matière. Et la balance interne, l'état intérieur, cherche sans cesse la place juste pour ne pas trop en faire quand nous sommes sous pression ou fatiguées, et aussi pour nous impliquer "à fond" lorsque nous avons de la joie et de l'élan. Pour respecter notre balance, il faut la connaître, et trouver ses sources de déséquilibre.


Reconnecter ce qui nous unit

Souvent, l'autre nous montre nos failles, comme un miroir. Et l'habitat participatif est la galerie des glaces. Que faire quant la motivation n'est pas là ? ou est inégale ? Que la réciprocité est absente ? Que l'on ne trouve plus le sens dans le projet ? Que l'objectif n'est pas clair ? Toute les tensions sont liées au champ relationnel, à cet espace qui fait que notre balance intérieure est influencée par le champ extérieur. Et le lien entre les deux, dans l'invisible, se rencontre à travers les constellations. Elles nous permettent de sentir notre degré d'engagement, de comprendre le monde de l'autre, de mieux cerner l'informel qui nous relie. Dans l'espace de tensions que créée l'intelligence grégaire, les constellations viennent offrir des prises de conscience, et libérer les tensions. Elles nous mettent en contact avec les ressources en nous, et chez les autres, dont nous n'avions pas conscience. Nous faisons alors un pas de plus vers nous même, vers notre bien être et vers la relation aux autres. Nous reconnectons ce qui nous unit, et libérons les tensions. Car les autres, ce sont des parts de nous :-)


Consteller notre engagement participatif

Sur zoom, Audrey Giquel et Anne-Ghislaine Anquetil vous proposent deux rendez-vous pour rentrer en contact avec notre engagement, celui des autres, et libérer les tensions que nous pouvons vivre face au projet collectif grâce aux constellations. Ce temps autour de la question de l'engagement vous permettra de plonger dans votre réalité et de découvrir, dans l'inconscient, tout ce qui se joue. Vous pourrez désamorcer afin d'être au plus près de vos besoins vis à vis du collectif. Vous entrerez en contact avec vos différents niveaux d'engagement. Vous découvrirez ou renforcerez une posture à la fois coopérative et respectueuse de vos besoins individuels. Les constellations systémiques d'Idris Lahore facilitées par Anne-Ghislaine et l'expérience du vécu de l'habitat participatif d'Audrey se mettent au service de l'art de mieux vivre ensemble.


Rendez-vous sur zoom : inscrivez-vous pour consteller votre engagement à "Mieux Vivre Ensemble".

- 13 octobre 20h30-22h30

- mardi 8 novembre 20h30-22h30

Participation : 16,99€


0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page